Le diocèse
Diocèse de Poitiers

Le diocèse de Poitiers s’étend sur deux départements que sont la Vienne et les Deux-Sèvres. Il est placé sous la juridiction de l’archevêque métropolitain qui est actuellement Mgr Pascal Wintzer.

Riche de son histoire, de sa culture et de son patrimoine, le diocèse de Poitiers est heureux de vous accueillir.

Découvrez le diocèse de Poitiers, son histoire et la liste des évêques de Poitiers des premiers siècles à nos jours.

Le Diocèse de Poitiers

Le diocèse de Poitiers – comme tout diocèse – est fait d’une terre, d’une histoire et d’un peuple.

Une terre

Le diocèse recouvre les départements des Deux-Sèvres et de la Vienne, soit 1 309 848 hectares. Cette terre de passage – « le seuil du Poitou » – offre des paysages très diversifiés : de la Vendée militaire aux portes du Limousin, des plaines calcaires du pays niortais aux marches de l’Anjou. Aujourd’hui, le diocèse est organisé en vingt-huit paroisses, communion de communautés locales. Quatre pôles de services diocésains (communication ; formation et annonce de l’Evangile ; charité, familles et société ; jeunes) favorisent l’élan missionnaire et les mouvements contribuent au dynamisme apostolique.

Une histoire

L’histoire de la foi nous est connue depuis saint Hilaire, évêque de Poitiers (350-364) et le plus ancien des Pères de l’Eglise latine. D’autres figures de sainteté se détachent des premières générations chrétiennes en Poitou, comme saint Martin, sainte Radegonde, saint Junien ou saint Venance Fortunat. Le Poitou voit la fin de l’expansion arabe au VIIIe siècle, tandis que l’art roman dévoile ses trésors en de nombreux sites. Les guerres de religion ont laissé des traces profondes, spécialement dans le sud du diocèse. Au lendemain de la Révolution française, fondateurs et fondatrices de congrégations religieuses, témoins de la foi et missionnaires ont marqué le Poitou de leur empreinte. Récemment, Jean-Charles Cornay de Loudun et Théophane Vénard de Saint-Loup-sur-Thouet, martyrisés au Tonkin, ont été canonisés (1988) et Marie-Louise Trichet de Poitiers, fondatrice avec saint Louis-Marie Grignion de Montfort des Filles de la Sagesse, a été béatifiée (1993).

Un peuple

Les deux départements avoisinent les 800 000 habitants dont la moitié réside en monde urbain et péri-urbain. L’autoroute A 10 trace l’axe économique majeur entre les trois villes principales : Niort, Poitiers, Châtellerault, en passant par le site du Futuroscope. La ville de Poitiers offre une longue tradition intellectuelle. Son Université a été créée en 1431 et compte 25 000 étudiants. Cependant, le diocèse garde un enracinement essentiellement rural et agricole. Selon les  lieux, prédominent les céréales ou l’élevage (bovin, ovin, caprin) ou encore un maillage important de petites entreprises.

Aujourd’hui

Les principales orientations pastorales du diocèse ont été promulguées par Mgr Joseph Rozier dans les Actes synodaux Routes d’Evangile (1993), puis par Mgr Albert Rouet dans les Actes synodaux Serviteurs d’Evangile (2003) et par Mgr Pascal Wintzer dans sa première lettre pastorale. Des paroisses pour rassembler l’Eglise et l’envoyer annoncer l’Evangile (2012). L’organisation des quinze Provinces ecclésiastiques en France fait de Poitiers un archidiocèse appartenant à la Province ecclésiastique Poitou-Charentes-Limousin.

Père Jean-Paul Russeil
Vicaire général

Histoire du diocèse de Poitiers

Le diocèse de Poitiers

A l’origine, le territoire des diocèses de la Gaule coïncida avec celui des cités organisées par les Romains. Le diocèse de Poitiers au temps de Saint-Hilaire, correspondait donc à la cité des Pictons ainsi dénommés dès Jules César et appelés Pictaves à la fin de l’empire.

C’était un vaste territoire dont nous donnons ici les limites de façon sommaire. La ligne de démarcation partant de l’embouchure de la Sèvre Niortaise tendait au sud vers Niort et inclinait en direction d’Aulnay, de Ruffec et de Confolens, d’où traversant la Vienne elle s’orientait sensiblement vers l’est au delà de Montmorillon. Elle passait par Saint-Savin et Le Blanc et suivant les deux rives de la Creuse atteignait la région de Port-de-Piles ; de cet endroit par une ligne oblique sud-est-nord-ouest elle aboutissait à Chalonnes-sur-Loire, ce fleuve étant jusqu’à l’océan la limite du diocèse de Poitiers.

Ce territoire devait souffrir divers changements au cours des siècles. Les Bretons ayant fait irruption dans le pays de Retz au milieu du IX ème siècle s’en emparèrent, et ce pays fut rattaché au pays de Nantes. Une deuxième amputation eut lieu bien après les invasions normandes et les attaques des comtes d’Anjou au X ème siècle ; c’est alors que furent arrachés au diocèse de Poitiers le pays d’Herbauge et une grande partie de ceux de Tiffauges et des Mauges.

Mais le plus grand démembrement fut effectué par la bulle du 13 août 1317 de Jean XXII en raison principalement de l’extension du diocèse et du nombre considérable de ses habitants, presqu’un million. Jean XXII érigea en ce temps-là les importantes abbayes de Luçon et de Maillezais en évêchés. A Luçon fut donnée la partie la plus occidentale du diocèse de Poitiers, Maillezais reçut la partie médiane, longue bande de terrain plus ou moins large de la Sèvre Niortaise jusqu’à Vihiers, et Poitiers garda la partie orientale.

Histoire

(1) Diocèse actuel – (2) Départements actuels – (3) Les trois diocèses de 1317

L’évêché de Maillezais devait plus tard être attribué à celui de La Rochelle, à sa fondation en 1648. Au concordat de 1801 d’ailleurs, 93 paroisses, qui avaient appartenu au diocèse de Maillezais, revinrent à Poitiers, lequel reçut en même temps un certain nombre de paroisses de l’ancien évêché de Saintes, prises dans l’archiprêtré de Surgères et surtout dans celui de Mauzé.

Et c’est ce même concordat, qui a fixé les actuelles limites du diocèse de Poitiers : ce sont celles des départements de la Vienne et des Deux-Sèvres ; depuis le 1er septembre 1973, la paroisse du Puy-Saint-Bonnet fait partie du département du Maine-et-Loire et elle a été rattachée au diocèse d’Angers le 1er septembre 1974.

La Province ecclésiastique de Poitiers a été créée le 8 décembre 2002 par Décret de la Congrégation des Evêques. Poitiers est érigé en Archevêché métropolitain avec comme Eglises suffragantes : Angoulême, La Rochelle, Limoges et Tulle.

Les évêques de Poitiers
1 Saint-Nectaire ou Libère     65 Saint-Guillaume Tempier 1184
2 Tripidianus     66 Adémar du Peirat 1197
3 Saint-Agon     67 Maurice de Blazon 1198
4 Hilpidianus     68 Guillaume Prévost 1217
5 Justin     69 Philippe Balleos 1226
6 Bellator     70 Jean IV de Melun 1235
7 Aliphius     71 Hugues de Châteauroux 1256
8 Saint-Maixent     72 Bx. Gauthier de Bruges 1278
9 Saint-Hilaire 349   73 Arnaud d’Aux (card.) 1307
10 Pascentius     74 Fort d’Aux 1320
11 Saint-Gelais     75 Jean V de Lieux 1357
12 Saint-Anthème     76 Aimery de Mons 1363
13 Perennis     77 Guy de Malsec (card.) 1371
14 Migetius     78 Bertrand de Maumont 1375
15 Lupicinus Ier     79 Simon de Cramaud (card.) 1385
16 Pélage     80 Louis Ier d’Orléans 1393
17 Lupicinus II     81 Louis II de Bar. (card.) 1395
18 Lupicinus III     82 Ythier de Mareuil 1395
19 Esichus Ier     83 Gérard de Montaigu 1405
20 Esichus II     84 Pierre Trousseau 1409
21 Antoine     85 Hugues de Combarel 1424
22 Adelphius 507   86 Guillaume Gouge de Charpaignes 1441
23 Elapius     87 Jacques Jouvenel des Ursins 1449
24 Daniel 541   88 Léon Guérinet 1457
25 Saint-Pient     89 Jean VI du Bellay 1461
26 Saint-Pascence 564   90 Guillaume de Cluny 1479
27 Marovée 584   91 Pierre d’Amboise 1481
28 Platon 592   92 Jean de La Trémoïlle (card.) 1505
29 Saint-Venance Fortunat 599   93 Claude de Husson 1507
30 Caregisile 614   94 Louis de Husson 1521
31 Ernnoald 615   95 Gabriel de Grammont (card.) 1532
32 Jehan Ier 625   96 Claude de Longwy de Givry (card.) 1541
33 Saint-Emmeran     97 Jean d’Amoncourt 1551
34 Dido 655   98 Charles de Pérusse des Cars 1564
35 Ansoald 673   99 Jean du Fay 1568
36 Eparchius 697     Charles de Pérusse des Cars 1578
37 Saint-Maximin     100 Geoffroy de Saint-Belin 1579
38 Gaubert     101 Henri-Louis Chasteigner de La Roche-Posay 1611 (1652)
39 Godon de Rochechouart 757   102 Gilbert Clérambault de Palluau 1657
40 Magnibert     103 Hardouin Fortin de La Hoguette 1680
41 Bertauld     104 François-Ignace de Baglion de Saillant 1686
42 Benoît     105 Antoine Girard de Borna 1698
43 Jehan II     106 Jean-Claude de La Poype de Vertrieu 1702
44 Bertrand Ier     107 Jérome-Louis de Foudras de Courtenay 1732
45 Sigebrand 818   108 Jean-Louis de La Marthonie de Caussade 1749
46 Fridebert     109 Martial-Louis de Beaupoil de Saint-Aulaire 1759
47 Ebroin 839   110 Jean-Baptiste-Luc Bailly 1802
48 Engenold 860   111 Dominique de Pradt 1805 (1809)
49 Frotier Ier     112 Jean-Baptiste de Bouillé 1819
50 Hecfroi     113 Joseph-Aimé Guitton 1842
51 Frotier II 900   114 Louis-François-Désiré-Edouard Pie (card.) 1849
52 Alboin 937   115 Jacques-Edme-Henri Philadelphe
Bellot des Minières
1880
53 Pierre Ier 963   116 Augustin-Hubert Juteau 1889
54 Gislebert 975   117 Henri Pelgé 1894
55 Isembert Ier 1021   118 Louis Humbrecht 1911
56 Isembert II 1047   119 Olivier de Durfort de Civrac 1918
57 Saint-Pierre II 1087   120 Edouard Mesguen 1933
58 Guillaume Gilbert 1117   121 Henri Vion 1956
59 Guillaume Adelelme 1124   122 Joseph Rozier 1975
60 Grimoard 1140   123 Albert Rouet
Archevêque
1994
2002
61 Gilbert de La Porée 1142   124 Pascal Wintzer
Administrateur
Archevêque
2011
2012
62 Calo 1155        
63 Laurent 1159        
64 Jean III aux Belles Mains 1162        

 

 

 

 

 

 

 

Évêques auxiliaires :

 

Louis-Charles Gay (1877-1885)
Claude Dagens (1987-1993)
Pascal Wintzer  (2007)

 

 

Retour à l'accueil

Appels
et recrutements
→  Consulter 

Eglise verte
Initiatives
Consulter

 

Formations
diocésaines
→  Grandir dans la foi

 

Donner
à l'Eglise
→  Participer

Lutter
contre la pédophilie
→  En savoir plus

Horaires
de messes
Trouver 

Le 01 Déc 2020