Pourquoi tous ces changements ?

19 Jan 2020 | À LA UNE

Nouveau logo, nouvelle maison diocésaine, nouvelle formule d’Eglise en Poitou et nouveau site internet… Que se passe-t-il donc dans le diocèse de Poitiers ?

Le Synode porte des fruits et tout ces changements en sont l’exemple même. Un nouveau logo pour redonner le dynamisme des rencontres du Synode, une maison ouverte sur la cité et sur le monde, une lettre mensuelle à destination de tous et un site plus ouvert sur le grand public : tels sont les défis lancés lors des assemblées synodales.

Vous avez déjà pu admirer la nouvelle Maison Saint-Hilaire, bel écrin des services diocésains, ouverte sur la cité par son emplacement sur le boulevard Anatole France. Vous avez déjà pu remarquer le nouveau logo diocésain qui n’est pas sans rappeler celui du Synode. Dynamique, coloré, ce logo prend place peu à peu. Vous êtes maintenant sur le nouveau site Internet du diocèse.

Pourquoi de tels changements ?

Comme je l’ai évoqué un peu plus haut, le Synode a donné des impulsions. La demande était très forte, non pas sur la forme des outils de communication mais sur leur sens même. Comment faire vivre l’actualité diocésaine dans une revue trimestrielle à destinations des personnes en charge d’une mission ecclésiale ? Cette publication portant fièrement le nom d‘Eglise en Poitou ne pouvait toucher qu’un public limité et n’avait qu’une apparence d’actualité puisque sitôt publiées, les informations étaient déjà dépassées. C’est pourquoi Eglise en Poitou va opérer sa mutation pour s’ouvrir au plus grand nombre et de façon beaucoup plus fréquente (mensuellement pour être plus précis). Cela interviendra sans doute au printemps. 

La nouvelle maison diocésaine n’est pas une idée du Synode. Le changement de maison diocésaine, il faut l’admettre, est avant tout un rééquilibrage des charges financières du diocèse et surtout une rationalisation des outils de travail. Les 9 000 m² de bâtiment de la Maison de la Trinité n’avaient en effet plus beaucoup d’utilité et le risque était grand d’en abandonner une partie. Le synode n’est donc pas directement responsable de cette nouveauté mais il a inspiré des choix. Celui d’être signe des chrétiens dans la cité par exemple. La mise en valeur des formations dans cet espace, l’ouverture, la circularité des espaces de travail, en fait l’ensemble des orientations de cette maison, sont autant d’éléments qui trouvent leur origine dans les actes du Synode. 

Un nouveau logo serait-il lui aussi issu du Synode ? Non, pas directement. Mais de par sa forme, vous comprenez bien qu’il a été largement inspiré du logo synodal. Ce changement de logo, c’est une façon de dynamiser la vie diocésaine. Voyez comme cette croix rassemble et envoie. Ces points peuvent, selon ce que l’on veut exprimer, partir de la Croix, comme nous sommes tous appelés à le faire pour partir en mission et annoncer l’Évangile. Ils peuvent aussi être en chemin vers la Croix, comme nous qui voulons nous approcher un peu plus chaque jour du Seigneur. Bien des interprétations sont possibles. Chacun peut trouver une façon de le lire. Une image n’appartient peut-être plus tout à fait à celui qui l’a pensé mais plutôt à ceux qui la regarde.

Un nouveau site diocésain voit le jour. Nouveau design bien sûr mais surtout une modification profonde des usages. Alors que l’ancien site visait plusieurs publics, aussi bien extérieurs qu’internes, le nouveau site est « tous publics ». Entendez par là que l’information s’adresse au plus grand nombre et pas seulement, pour reprendre une expression utilisée par Mgr Wintzer sur RCF : « pour la tribu ». Pourquoi ce changement ? Pour gagner en clarté et éviter le site « fourre-tout ». Le nouveau design veut aussi améliorer votre expérience de lecture. Avec de belles photos, des couleurs claires, des liens et de nombreuses propositions d’approfondissement, le site vous permet de vous informer sur la vie diocésaine (actualités, agenda) mais aussi sur les questions que vous pourriez vous poser (comment faire pour…)

Cela fait beaucoup de changements. Tous ne sont pas encore pleinement réalisés. Ce site même, alors qu’il paraît ces jours-ci, n’est pas complètement terminé. Peut-on vraiment terminer un site internet ou une revue ? Le communicant que je suis vous dira que mettre un point final serait aussi « mettre fin » à ce média. Le mouvement est salutaire. il reste encore des choses à faire, à améliorer, à embellir. il en est d’un site Internet comme d’une maison (diocésaine ou non) : sitôt les travaux terminés ici, il y un nouveau chantier dans la pièce d’à côté.  Et comme dans le bâtiment, il y a toujours un peu de retard. Ce site n’échappe pas à la règle… Soyez sûr cependant que nous mettons tout en oeuvre pour terminer au plus vite ce « chantier » !

Un nouveau site, une nouvelle maison, un nouveau logo, une nouvelle revue… et toujours la même passion de l’Évangile !

Julien Girardin-Stika
Responsable diocésain de la communication

Appels
et recrutements
→  Consulter 

Eglise verte
Initiatives
Consulter

 

Formations
diocésaines
→  Grandir dans la foi

 

Donner
à l'Eglise
→  Participer

Lutter
contre la pédophilie
→  En savoir plus

Horaires
de messes
Trouver 

Le 01 Déc 2020